WikimaniA 2012, à Washington D.C. (partie 3 et fin)

Voilà la dernière partie du compte-rendu sur Wikimania 2012, vous pouvez retrouver les parties précédentes sur ces liens : Partie 1 / Partie 2

Troisième journée – samedi 14 juillet 2012

Session WikiCulture and Comunity IX: Improving Wikipedia V

Ateliers III

How to moderate older people to become active Wikipedians?

Comment former les personnes âgées à être des wikipédiens actifs ? Voilà une question que j’ai bien voulu avoir la réponse ! En effet, dans le cadre d’un projet de wiki local, je devrais assister des personnes de ma région dans cette tâche.

Les personnes âgées sont une vraie mine d’or pour Wikipédia. Elles disposent de temps et de potentiels pour le faire, néanmoins il faudra stimuler ces gens et rechercher à les motiver. Par ailleurs, Wikimédia devrait penser à faciliter davantage les procédés jugées assez complexes {{citation souhaitée}} d’édition qui sembleraient être une cause qui découragent la contribution.

Ateliers IV

QRpedia and you

Dans cet atelier, on a présenté le projet QRpedia, consistant à implanter des QR codes sur des sites des villes qui renvoient ceux qui les scannent à des articles wikipédia correspondants. L’expérience de la ville de Monmouth dans le sud du Royaume-Uni est la première ville Wikipédia au monde a été exposée lors de cette session.

L’initiative est assez intéressante, vu la généralisation des smartphones pouvant lire ces codes et l’ambitieux projet Wikimédia Mobile qui consiste à offrir gratuitement le contenu de Wikipédia avec la participation des opérateur de téléphones mobiles, notamment en Afrique et comme c’est le cas avec Orange Tunisie.

Rencontre francophone

Une fois la photo de groupe à été prise, les francophones et amis de la langue française se sont fixé un rendez-vous au Marvin Center pour
l’ultime meet-up. Chacun de nous a pris la parole pour se présenter brièvement, puis Adrienne m’a accordé cinq minutes (que j’ai dépassées largement) pour parler de Wikipédia et la Tunisie. Usant d’une présentation élaborée par Yamen, j’ai entamé la description du projet Tunisie qui dispose d’un portail de qualité entretenu par un belle équipe dévouée à la promotion des articles. En Tunisie, un noyau de contributeurs actifs s’est formé, la proximité géographique a favorisé des rencontres multiples. Ainsi des présentations pour la promotion de Wikipédia ont eu lieu notamment à Tunis, Kairouan, Monastir etc.

J’ai mis l’accent sur l’indépendance du groupe et l’engagement de ses membres à la concrétisation de leurs projets dont le Wikitour, Wiki for Cities et bien d’autres que je n’ai pas eu le temps de citer (dont le projet deaddrops).
Concernant le Wikitour, l’idée est de se déplacer à l’intérieur du territoire tunisien au moyen d’un bus, amenant à son bord des wikipédiens pour promouvoir l’encyclopédie libre et ses projets frères chez les populations locales. Les établissements d’accueil seraient les Isets, qui sont présents dans chaque gouvernorat tunisien. Une occasion pour promouvoir l’encyclopédie libre et inciter les participants à contribuer.

Un compte-rendu officiel de cette réunion est disponible en ligne pour plus de détails, ainsi qu’une catégorie Commons.

Retour au Bled

Voilà Wikimania 2012 s’est achevée sur cette charmante rencontre des francophones. Il était temps de passer la dernière soirée à Washington DC, le dernier dîner a été entre wikipédiens arabes dans un restaurant italien, avant de regagner l’auberge pour un repos plus que nécessaire. Le lendemain et sur le chemin de l’aéroport, un orage, tout comme à mon arrivée aux États-Unies, était un rendez-vous. Et comme le veut une tradition tunisienne, quand on verse de l’eau au départ d’une personne, tôt ou tard, cette personne reviendrait 🙂

De gauche à droite Habib, Moushirah, Ravan, Moustapha, Oussama, Ramiz et Haithem

Conclusion

Participant à ma première conférence Wikimania, j’étais agréablement surpris par par cette rencontre internationale, autant de de personnes réunies sous le même « chapiteau  »  c’est une opportunité sans égal(ou presque :)).

Les différents échanges des points de vues, des perspectives s’avèrent très fructueux sur le plan personnel et pour la communauté d’une façon générale ! Plus confortant encore c’est de s’apercevoir qu’on n’est pas seul à partager les même principes et convictions. Malgré les multiples procédés de networking et les avantages des réseaux sociaux, un contact de face-à-face dépasse de très loin tous ces outils de coordination.

Pour ce voyage, je ne risque pas d’oublier cette belle aventure que je recommande à toute personne dévouée au partage du savoir et au travail communautaire ! Au fait Wikimania 2013 c’est dans un an et c’est à Hong Kong qu’elle sera organisée !

Sinon quelques chiffres de Wikimania à Washington DC : 87 pays représentés, 270 intervenants, 1400 participants 5424 tasses de café servies dont 21 tasses rien que pour moi !

Advertisements

#SFD2012 #SFDTN2012 #Wikipedia #Tn

The job was done

Habib & Wael

Habib & Wael after giving their speech in “Software freedom day” in “Palais des sciences” – Monastir – September, 5. 2012 (Ph by Nizarus)

 

* See all the photos (by Nizarus)

* See the report by Habib Mehenni on his blog

* See the event

WikimaniA 2012, à Washington D.C. (partie 2)

Suite de mon compte-rendu …

Première journée – jeudi 12 juillet 2012

Cérémonie d’ouverture

Dans Le  Listner Auditorium, la cérémonie d’ouverture a déjà commencé quand j’ai dépassé la porte de l’amphi. Sur scène il y avait Jimmy Wales le co-fondateur de Wikipédia entrain de présenter The State of the Wiki. L’endroit était plein à craquer, je devais m’asseoir sur les marches, faute de place disponible.

Montage photo humoristique exposant divers points de vue sur les Wikipédiens. Source de l’image : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Wikipedian.png

Wales a mis l’accent sur l’essor de l’internet en Afrique, il a donné quelques statistiques montrant un vrai bond du nombre de connexions aux sites (dont Wikipédia) depuis ce continent… Wales a parlé de l’image des wikipédiens qui reste fidèle à un certain « geekisme » (cf. image Wikipedian) en citant l’exemple des centaines articles des différentes distributions de GNU/Linux alors que d’autres domaines attendent encore leurs articles…
À la fin de son discours, Jimbo a annoncé le nom du gagnant de son prix personnel annuel « Wikipédien de l’année » , qui a été attribué Demmy, un wikipédien nigérien qui s’est distingué par ses contributions en langue Yoruba !
Deux autres prix ont été discernés conjointement à Brandon Harris et Maggie Dennis pour leurs travaux au sein de la Fondation Wikimédia. Ensuite, c’était la séance questions/réponses qui a soulevé nombreux points concernant le travail dans l’encyclopédie collaborative dont essentiellement, l’objectivité des articles et la censure de quelques articles en Chine…

Ainsi, la cérémonie d’ouverture a été achevée, annonçant officiellement le début de Wikimania 2012. Il était temps de manger quelque chose !

Retrouvailles et rencontres

À la sortie du Listner Auditorium j’ai retrouvé dans la foule, des wikipédiens que j’ai rencontrés une semaine auparavant, lors de la conférence du Caire autour du Wikipedia Program Education, j’étais très heureux de revoir Moushirah, Faris, Annie Lin, LiAnna, Frank et plein d’autres…

Le Continental Ballroom, lieu de rencontres par excellence !

En cherchant mon café dans le Marvin Center, j’ai fait la rencontre avec Adrienne, la directrice des programmes de Wikimédia France, qui n’a pas caché sa surprise :), Florence, Hélène, Kropotkine 113, Sylvain, Yann, Benoît … J’avais un sentiment étrange, des personnes avec qui j’échangeais des correspondances sans nous rencontrer, je les vois en face de moi entrain de discuter des intérêts communs. Ce genre de rencontres est de nature très réconfortante voire nostalgique. J’avais développé une synthèse dans le compte-rendu de ma visite à la conférence au Caire, qui avançait que des rencontres physiques valent mieux que des dizaines ou des centaines de correspondances !  Le fait de se voir, de se parler, d’échanger des idées, d’avoir des avis, proposer des projets, a l’effet de nouer un solide réseau de connaissances et de partenaires. Ceci contribuerait à instaurer une confiance mutuelle qui romprait avec le virtuel.

Je n’avais pas le temps de m’attarder trop longtemps, je devrais gagner ma première session. Sur mon chemin, j’ai croisé d’autres wikipédiens dont : Haithem, Oussama, Ravan, Ramiz, Salah, Mohamed, Issam, Salah un Tunisien qui a pu finalement rejoindre la conférence in extremis et Tharoua une Tunisienne résidente à Virginia, nous étions trois Tunisiens qui présentaient notre pays lors de cette conférence qui a vu participer 87 nationalités différentes.

Session Education I

Education I

J’ai choisi de suivre ma première session proposée qui s’intéresse à de l’éducation. J’ai déjà assisté à la conférence du Caire pour le programme d’enseignement de Wikipédia, j’avais noté les même problèmes évoqués par les participants aux Caire qui se résument dans les points suivants :

  • difficultés techniques pour éditer dans Wikipédia,
  • difficultés d’uploader des photos sur Commons,
  • non disponibilité des ambassadeurs,
  • comportement de la communauté envers les nouveaux contributeurs…

Ces même problèmes ont été repris par les brésiliens lors de la présentation de la synthèse de leurs travaux.

Rencontre Taghreedat

L’après-midi et après le déjeuner,  j’ai été invité par Moushira, pour rejoindre à une petite rencontre entre wikimédiens du programme Wikimedia Global Development et l’initiative Taghreedat, Le programme global de développement de Wikimédia s’intègre dans le plan du mouvement stratégique de développement initié par la fondation jusqu’à l’année 2015. Quant à Taghreedat, c’est une initiative de contributeurs de dix pays arabes, dont le but est de consolider le contenu numérique arabe dans le web pour aboutir à la fin à une société numérique arabe significative.

Partie des participants à la rencontre

Dans la rencontre, il y avait, en plus des wikimédiens arabes, des brésiliens et des indiens, qui sont venus pour témoigner de leurs expériences wikimédiennes respectives.
De ma part, j’ai parlé du problème de l’utilisation de la langue arabe dans le web et essentiellement dans Wikipédia et ses projets frères du fait que les ordinateurs vendus en Tunisie ne contiennent pas, dans la plus part des cas, un clavier arabe par défaut. J’ai même montré la solution qu’il faut faire en montrant mon propre ordinateur portable où j’ai dû coller des stickers avec les graphies arabes sur les touches du clavier ! Ceci étant un point technique, j’ai parlé que l’intérêt du Tunisien au contenu arabe se limiterait à lire de l’info seulement, vu que pour les études, c’est la langue française qui est utilisée.

Sentant une grosse fatigue faute de sommeil, j’ai préféré rentrer à l’hôtel pour me reposer. Sur la route j’ai fait un petit détour à la Maison Blanche où j’ai pu prendre cette photo qui comporte un petit clin d’œil pour la transparence en Tunisie 😉

7ell…

Pour à la nuit, et après le dîner, une petite excursion a été organisée avec le groupe des wikimédiens arabes pour visiter le  Lincoln Memorial et de parcourir le jardin pour atteindre le Washington Monument.

Deuxième journée – vendredi 13 juillet 2012

Après une nuit de profond sommeil, une autre journée de sessions et de conférences se dessine :

Session Chapters II

Présentation de Caroline de Wikimédia France

Pour commencer la journée, j’ai suivi la session « Chapter II » où il y avait lieu de la présentation de Caroline de Wikimédia France qui a évoqué la nécessité de structurer le travail des wikmédiens (qui sont des volontaires, quand même)  dans une association qui englobe et coordonne les différentes activités pour promouvoir et enrichir l’encyclopédie collaborative. D’où la notion des chapitres de Wikimédia, ensuite elle a présenté le chapitre français qui organise des ateliers et des événements ouverts à tout contributeur. Ainsi, Wikimédia France a même contacté des instances gouvernementales de haut niveau, comme le Ministère de la Culture pour collaborer. Une intéressante présentation pour mieux assimiler la structure des chapitres et la méthodologie de procédure pour des activités wikimédiennes !

Par la suite, c’était le tour de Wikimédia Autriche pour présenter une idée innovante : WikiTV, une chaîne de vidéo à la demande avec du contenu libre et de proximité. Le temps des médias classiques étant bien révolu, les internautes sont de plus en plus méticuleux quant au choix des sources de leurs informations, ce qui a poussé des wikimédiens à initier l’idée de partager des reportages vidéo, tournés moyennant d’un minimum de matériel professionnel audiovisuel. Un projet prometteur qui cherche sa place devant les géant du Web-Vidéo.

Session Technology and Infrastructure XI: Mobile I

Mobile experience

Pour ma deuxième session, j’ai choisi de rester au même amphithéâtre pour assister à des présentations qui touchent la mobilité de l’encyclopédie : Wikipédia et les technologies mobiles.

Il est évident que la consultation, en premier temps, ensuite l’édition de Wikipédia et ses projets frères est entrain de migrer petit à petit vers les support mobiles, dont les smartphones et les tablettes. Adaptée au départ pour des ordinateurs, l’encyclopédie trouve un autre terrain de jeu, il est donc nécessaire d’adhérer au mouvement et proposer les outils qui iront avec. Déjà, il existe des applications disponibles pour consulter l’encyclopédie via mobile, mais le défi reste à intégrer des possibilités d’édition et d’ajouter du contenu qui apporterait un bon quantitatif dans les projets Wikimédia et surtout le projet Wiki Loves Monuments.

Session GLAM VI: Photos Hunts

GLAM

La dernière session de la journée était dans le Grand Ballroom, elle s’intéressait au projet GLAM (Galeries, Libraries, Archives & Museums), et comme sujet : à la chasse des photos.

Une première présentation énumérait les astuces et les conseils pour organiser un événement de photographie avec le projet Elif Millim et l’expérience de Wikipédia prend Montréal, que melheureusement a été perturbée par les conditions météorologiques. On ne peut tout contrôler quand même :).

C’est à l’issue de cette session que j’ai pu retrouver le reste des wikimédiens francophones et qu’on s’est fixé l’heure et la place où on allait organiser la rencontre des francophones prévue pour le lendemain.

La suite et fin de mon compte-rendu est dans la partie 3 où je parlerai du dernier jour de Wikimania et la rencontre des francophone où j’ai évoqué les activités wikimédiennes en Tunisie.

Photos

Sauf mention du contraire, toutes les photos sur cet article sont l’œuvre de moi-même (Habib M’henni) et publiées sous la licence libre CC BY SA. Sinon Il existe une catégorie  disponible sur commons pour Wikimania 2012 !

WikimaniA 2012, à Washington D.C. (partie 1)

L’appel de WikimaniA

CC BY SA – James Hare

Depuis 2005, la fondation Wikimédia organise annuellement, une conférence internationale regroupant des contributeurs de ses différents projets. Cette conférence, baptisée Wikimania, s’intéresse à Wikipédia et ses projets frères dont Wikisource, Wikinews, Wikitionnaire etc. Aussi, elle contribue à promouvoir la culture libre et le contenu libre. En 2012, Wikimania a été organisé à Washington D.C.

À défaut d’une association tunisienne soutenant les projets Wikimédia, Wikimédia France offre l’opportunité à des contributeurs francophones pour assister à cette conférence, c’est ainsi que j’ai déposé ma candidature afin d’obtenir une bourse pour participer à Wikimania 2012.

Mes préparatifs

Lorsque j’ai lu le courriel de Sylvain m’informant l’acceptation de ma demande de bourse, un étrange sentiment a parcouru mon esprit, un mélange d’angoisse, d’anxiété voire une peur ! La capitale américaine me semblait être si lointaine et inaccessible. Bref j’avais du pain sur la planche pour bien mener ce rêve à la concrétisation. Il fallait renouveler mon passeport, soumettre le fameux formulaire pour le visa etc. Entre-temps, et pour surcharger, de plus, mon emploi de temps, une autre conférence m’attendait au Caire. Sans rentrer dans les détails, c’est avec extremis que j’ai obtenu le visa (moins de 24 heures avant mon vol) et je voudrais bien remercier très chaleureusement Nicholas pour la précieuse lettre d’invitation qu’il m’a adressée !

Ainsi, le fameux sésame entre mes mains (valide pour dix ans s’il vous plaît !) j’ai vite cherché sur le net un billet d’avion. J’ai trouvé un vol de Tunis à Washington D.C. en passant par Paris et Atlanta, une vraie expédition m’attendait. Mon avion part de l’aéroport Tunis-Carthage, le mercredi 11 juillet à 10 heures 50 minutes.

Marathon des vols

De Tunis, j’ai traversé la méditerranée pour la rive nord, une première pour moi de me séparer du continent africain… À Paris, je n’ai pas attendu longtemps ma correspondance pour Atlanta, mais j’ai dû rester scotché plus de dix heures sur mon siège… Pis encore, en arrivant à ma première destination américaine, un orage s’est formé, contraignant un retard de deux heures à mon vol pour Washington D.C.

Lever du soleil sur l’aéroport de Washington DC (Dulles International)

En fin de compte ce n’est qu’à 02h30′ (heure locale) du jeudi 12 juillet que j’ai mis les pieds sur le sol de Dulles International Airport ! Soient, plus de 21 heures depuis que j’ai quitté la Tunisie. Mais bon, de quoi je me plains ! Si c’était à refaire, ça sera sans hésitation 🙂

Installation à DC

Wikimédia affichée à coté de la pancarte de l’auberge

En regardant le lever de soleil derrière la vitre de ma place dans le bus portant le numéro « 5A », j’étais charmé par ces rayons doux de l’été qui me souhaitaient à leur manière la bienvenue… Grâce à des captures de Google Map enregistrées la veille sur mon smartphone, j’ai pu rejoindre aisément ma résidence dans la capitale américaine. Il s’agissait d’une sympathique auberge sur la onzième avenue.

À la réception, on m’a remis un petit cadeau de la part de Wikimédia : une enveloppe contenant une SmarTrip® Card, pour les déplacements au bord du MetroBus, une carte touristique de la ville et des brochures. Quant à la chambre elle est au troisième étage et est partagée avec des colocataires qui ce sont avérés des wikimédiens venus spécialement pour Wikimania. Je n’ai pas pris le temps de m’installer convenablement, je devais vite gagner le lieu de la conférence. Et là c’est une autre histoire !

Lequel des George ?

Peut-être que j’étais un peu fatigué pour constater que je suis allé à la mauvaise université ! J’avais dans, la hâte, cherché le mot Georgetown University sur le net et mon smartphone (qui n’a rien d’intelligent) m’ordonna de prendre un bus pour me déplacer à l’autre bout de la ville. Ce n’est qu’en arrivant sur le campus de Georgetown que j’ai commencé à sentir mon errance ! Là, profitant du wifi des lieux j’ai vite recherché la bonne adresse. À pied, le chemin vers l’Université George Washington semblait être une belle promenade en passant par des beaux quartiers huppés de la ville et la rivière Potomac. En finale, il m’a fallut une bonne demi-heure pour rejoindre le Marvin Center, là où Wikimania 2012 est tenue. À l’intérieur du bâtiment, on m’a remis mon badge affichant mon nom et on m’a offert un sac qui contenait une bonne documentation sur l’événement, des cartes et des cadeaux dont un coupon pour recevoir le Tee-shirt officiel de la conférence.

La suite du compte-rendu ici !

Photos

Sauf mention du contraire, toutes les photos sur cet article sont l’œuvre de moi-même (Habib M’henni) et publiées sous la licence libre CC BY SA. Sinon Il existe une catégorie  disponible sur commons pour Wikimania 2012 !

مؤتمر القاهرة، جويلية 2012

صورة جماعية للمشاركين في اختتام الندوة – CC BY SA Franck Schulenburg

على اثر دعوة لطيفة من مشيرة العمراوي المستشارة لدى مؤسسة ويكيميديا للتنمية العالمية ، قمت (الحبيب مهني) بزيارة إلى القاهرة من 3 إلى 7 جويلية، قصد الحضور في الندوة الختامية لبرنامج ويكيميديا للتعليم في مصر (مزيد من التفاصيل حول البرنامج: هنا باللغة الانقليزية)، التي شارك فيها أساتذة من الجامعة المصرية والطلاب وسفراء الواب وسفراء الجامعة وبعض الناشطين في المجتمع الرقمي العربي. وقد تم اختياري من تونس لطبيعة عملي في الجامعة التونسية ولمساهماتي في مشاريع ويكيبيديا تونس.

الوصول إلى القاهرة

وصلت الى القاهرة يوم الثلاثاء 3جويلية وبالمناسبة كانت بالنسبة لي، أول مرة أغادر فيها التراب التونسي، وكان يشرفني أن تكون مصر أول بلد أسافر إليه. كانت رحلة مليئة بالمفاجآت والاكتشافات، وقد شاركني في رحلة الذهاب (مع سباق ضد الساعة في مطار تونس قرطاج)، محمد أعمروشاً، صديق من المغرب كنت قد تعرفت عليه خلال يوم وسائط التواصل الاجتماعي الذي أقيم بتونس يوم 30 جوان. بعد النزول بالفندق استدعتنا مشيرة على عشاء كان فيه حاضرا بالإضافة لنا، كل من فارس من مصر،  عيسى من الأردن وأيمن من السعودية. اجتمعنا بمطعم ظريف يطلّ على ميدان التحرير، قمنا فيه بالتعريف بأنفسنا وعبرنا على بعض الاهتمامات المشتركة لويكيبيديا العربية…

اليوم الأول

جانب من المشاركين في البرنامج بصدد عرض تجربتهم

صبيحة اليوم الموالي انطلقت أشغال المؤتمر بكلمة افتتاحية ترحيبية ألقتها  عميدة كلية الألسن بجامعة عين شمس بالقاهرة التي قدمت فيها المشروع الرائد لويكيبيديا بالشراكة مع الجامعة. ثم بعد ذلك كان الدور لكل من آني لين وفرانك للحديث عن تفاصيل المشروع،عبر نبذة تاريخية لأهمّ مراحله وبعض الأرقام المترجمة للنجاح النسبي لبرنامج ويكيبيديا للتعليم بمــــصر،

بعد استراحة قصيرة، تعاقب الأساتذة المشاركون في البرنامج على المنصة لعرض تجاربهم مع البرنامج، وكانت فرصة للطلبة والسفراء لأخذ الكلمة وإبداء الرأي حول هذا الموضوع. وكان من أبرز الشهادات، تجربة الترجمة من اللغة الفرنسية إلى العربية، تحت إشراف داليا الطوخي عن جامعة عين شمس التي  أفادت:

“يتيح هذا المشروع للطلاب إتقان المصطلحات من أخل إفراز المترجمين المؤهلين الذين يلبون احتياجات سوق العمل. حيث يزيد الطلاب مهاراتهم حول ترجمة النصوص السياسية والقانونية والإقتصادية، والطلاب لديّ متحمّسون للغاية عندما يتعلق الأمر بترجمة النصوص على ويكيبيديا”

وكنت قد لاحظت فعلا هذا الحماس في تدخلات الطلبة أنفسهم الذين حاولوا أن يبلّغوا بعضا من المشاكل والصعوبات التي واجهتهم أثناء  عملهم والتي يمكن تلخيصها في النقاط التالية:

+ صعوبة التعامل مع ويكيبيديا وخاصة واجهة التعديل

+ صعوبة إرسال الصور على كومنز، وصعوبة فهم الرخص

+ عدم تفهم بعض المحررين لتعديلات الطلاب

ورشة عمل تحت إشراف فرانك

بعد الغداء تمّ تنظيم بعض ورشات العمل، وقد حبّذت أن أكون في ورشة بإدارة فرانك  عن كيفية المشاركة في برنامج ويكيبيديا  للتعليم. وقد كانت حلقة عمل ثريّة بالآراء والمقترحات .وفي هاته الورشة أخذت الكلمة وعرّفت بما نقوم به في تونس من ورشات للتعريف بويكيبيديا، كما عبّرت عن استعدادي وأملي أن نقوم بمشروع تعليمي في تونس بالمشاركة مع ويكيبيديا.

اليوم الثاني

نقاش مع الطلبة المشاركين

خلال اليوم الثاني من المؤتمر تحدثت روشال دايفيس  عن ايجابيات المساهمة في ويكيبيديا العربية والتحديات  التي تعترض ان يكون الطلبة من المساهمين. أما الفقرة الموالية كانت فرصة لنقاش مفتوح مع الطلبة المشاركين في البرنامج، لعرض مجمل ملاحظاتهم حول التجربة.

أمّا آخر اليوم فكان مناسبة لتوزيع الجوائز على الطلبة والسفراء لتتم أشغال المؤتمر. وفي خلال ذلك اليوم كان مبرمجا أن ألتقي صحبة محمد وعيسى بفرانك للحديث عن البرنامج وسبل نشره في بلداننا، لكن حصل سوء فهم أدّى إلى تأجيل الإجتماع إلى اليوم الموالي.

الإجتماع بفرانك

صورة للذكرى من اليمين إلى اليسار: محمد، أيمن، عيسى، فارس، مشيرة، لي آنا، الحبيب، آني وفرانك – CC BY SA Aiman titi

تمّت دعوتي ومحمد وعيسى لحضور جلسة صغيرة بالمدير التنفيذي لبرنامج ويكيبيديا للتعليم فرانك شولنبرغ الذي التقانا صحبة كل من مشيرة ولي آنا وآني. خلال هاته الجلسة قدمت للمجموعة نبذة عن سيرتي الذاتية وعن مساهماتي في ويكيبيديا ثم أشرت إلى بعض العوامل التي جعلت من ويكيبيديا العربية لا تكون لها نفس الأهمية لدى المستخدم التونسي مقارنة بويكيبيديا الفرنسية او حتى الإنقليزية. ثم تحدث كل من محمد ومن عيسى عن تجاربهما الخاصة ومشاريعهما في تحسين المحتوى الرقمي بالعربية في ويكيبيديا خصوصا والانترنات عموماً.

خلاصة

كانت هاته الرحلة جدّ مفيدة وجدّ مقرّبة للرؤى والأفكار بين ويكيبيديين عرب وغيرهم، وفعلا أصبحت أؤمن أن لقاء ماديا محسوساً خير من ألف مراسلة الكترونية أو نقاش  افتراضي وراء الحاسوب. إن لهاته اللقاءات والاجتماعات قدرة عجيبة على تنظيم المبادرات لتطوير مشروع ويكيبيديا أو حتى لغيرها من المشاريع ذات البعد الانساني.

الصور

لمشاهدة مجمل الصور التي تمكنت من تصويرها في مصر، يُرجى النقر على رابط الألبوم على فليكر، هنا  أو على أوبن فوتو هنا

أو عل كومنز من خلال هذا الرابط

الصور في هاته المقالة نُشرت تحت رخصة المشاع الإبداعي لأصحابها فرانك و أيمن