WikimaniA 2012, à Washington D.C. (partie 1)

L’appel de WikimaniA

CC BY SA – James Hare

Depuis 2005, la fondation Wikimédia organise annuellement, une conférence internationale regroupant des contributeurs de ses différents projets. Cette conférence, baptisée Wikimania, s’intéresse à Wikipédia et ses projets frères dont Wikisource, Wikinews, Wikitionnaire etc. Aussi, elle contribue à promouvoir la culture libre et le contenu libre. En 2012, Wikimania a été organisé à Washington D.C.

À défaut d’une association tunisienne soutenant les projets Wikimédia, Wikimédia France offre l’opportunité à des contributeurs francophones pour assister à cette conférence, c’est ainsi que j’ai déposé ma candidature afin d’obtenir une bourse pour participer à Wikimania 2012.

Mes préparatifs

Lorsque j’ai lu le courriel de Sylvain m’informant l’acceptation de ma demande de bourse, un étrange sentiment a parcouru mon esprit, un mélange d’angoisse, d’anxiété voire une peur ! La capitale américaine me semblait être si lointaine et inaccessible. Bref j’avais du pain sur la planche pour bien mener ce rêve à la concrétisation. Il fallait renouveler mon passeport, soumettre le fameux formulaire pour le visa etc. Entre-temps, et pour surcharger, de plus, mon emploi de temps, une autre conférence m’attendait au Caire. Sans rentrer dans les détails, c’est avec extremis que j’ai obtenu le visa (moins de 24 heures avant mon vol) et je voudrais bien remercier très chaleureusement Nicholas pour la précieuse lettre d’invitation qu’il m’a adressée !

Ainsi, le fameux sésame entre mes mains (valide pour dix ans s’il vous plaît !) j’ai vite cherché sur le net un billet d’avion. J’ai trouvé un vol de Tunis à Washington D.C. en passant par Paris et Atlanta, une vraie expédition m’attendait. Mon avion part de l’aéroport Tunis-Carthage, le mercredi 11 juillet à 10 heures 50 minutes.

Marathon des vols

De Tunis, j’ai traversé la méditerranée pour la rive nord, une première pour moi de me séparer du continent africain… À Paris, je n’ai pas attendu longtemps ma correspondance pour Atlanta, mais j’ai dû rester scotché plus de dix heures sur mon siège… Pis encore, en arrivant à ma première destination américaine, un orage s’est formé, contraignant un retard de deux heures à mon vol pour Washington D.C.

Lever du soleil sur l’aéroport de Washington DC (Dulles International)

En fin de compte ce n’est qu’à 02h30′ (heure locale) du jeudi 12 juillet que j’ai mis les pieds sur le sol de Dulles International Airport ! Soient, plus de 21 heures depuis que j’ai quitté la Tunisie. Mais bon, de quoi je me plains ! Si c’était à refaire, ça sera sans hésitation 🙂

Installation à DC

Wikimédia affichée à coté de la pancarte de l’auberge

En regardant le lever de soleil derrière la vitre de ma place dans le bus portant le numéro « 5A », j’étais charmé par ces rayons doux de l’été qui me souhaitaient à leur manière la bienvenue… Grâce à des captures de Google Map enregistrées la veille sur mon smartphone, j’ai pu rejoindre aisément ma résidence dans la capitale américaine. Il s’agissait d’une sympathique auberge sur la onzième avenue.

À la réception, on m’a remis un petit cadeau de la part de Wikimédia : une enveloppe contenant une SmarTrip® Card, pour les déplacements au bord du MetroBus, une carte touristique de la ville et des brochures. Quant à la chambre elle est au troisième étage et est partagée avec des colocataires qui ce sont avérés des wikimédiens venus spécialement pour Wikimania. Je n’ai pas pris le temps de m’installer convenablement, je devais vite gagner le lieu de la conférence. Et là c’est une autre histoire !

Lequel des George ?

Peut-être que j’étais un peu fatigué pour constater que je suis allé à la mauvaise université ! J’avais dans, la hâte, cherché le mot Georgetown University sur le net et mon smartphone (qui n’a rien d’intelligent) m’ordonna de prendre un bus pour me déplacer à l’autre bout de la ville. Ce n’est qu’en arrivant sur le campus de Georgetown que j’ai commencé à sentir mon errance ! Là, profitant du wifi des lieux j’ai vite recherché la bonne adresse. À pied, le chemin vers l’Université George Washington semblait être une belle promenade en passant par des beaux quartiers huppés de la ville et la rivière Potomac. En finale, il m’a fallut une bonne demi-heure pour rejoindre le Marvin Center, là où Wikimania 2012 est tenue. À l’intérieur du bâtiment, on m’a remis mon badge affichant mon nom et on m’a offert un sac qui contenait une bonne documentation sur l’événement, des cartes et des cadeaux dont un coupon pour recevoir le Tee-shirt officiel de la conférence.

La suite du compte-rendu ici !

Photos

Sauf mention du contraire, toutes les photos sur cet article sont l’œuvre de moi-même (Habib M’henni) et publiées sous la licence libre CC BY SA. Sinon Il existe une catégorie  disponible sur commons pour Wikimania 2012 !

Advertisements

About Dyolf ♻ 1977
Un citoyen tunisien, libre... enfin ! À tous les Tunisiens, savourez votre liberté et ne laissez personne vous la voler !

2 Responses to WikimaniA 2012, à Washington D.C. (partie 1)

  1. On te félécite de ces voyages voire on t’envie .Mais réellement et personnellement je suis honoré de voir un sayadien participer à ces manifestations internationales .Ce que je vous demandes vous les wikimédiens est de vulgariser ces projets et créer une association locale puisque’il y a chez nous un potentiel humain important.

  2. yamenbousrih says:

    Bravo Habib pour ce CR, vivement la deuxième partie 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: